Gilles GEIRNAERTGilles GEIRNAERT wrote the following post Sun, 11 Aug 2019 18:02:02 +0200
Image/photo

Les GOPE font la loi en France


Par Joël Perichaud, secrétaire national du Parti de la démondialisation, chargé des relations internationales

Maintenant que le spectacle des Ă©lections europĂ©ennes est terminĂ©, que les bonimenteurs des « renouveler l’Europe », « changer l’Europe », « redĂ©finir l’Europe», « rĂ©former l’Europe », « transformer l’Europe » ont rangĂ© au fond de l’armoire leur panoplie Ă©lectorale, le champ est libre. Le 5 juin, l’Union europĂ©enne a publiĂ© ses recommandations, pays par pays, afin qu’ils mĂšnent toutes les rĂ©formes nĂ©cessaires pour se mettre en conformitĂ© avec ses directives et ses stratĂ©gies. Au programme : rĂ©forme des retraites, rĂ©duction de la dĂ©pense publique, privatiser des biens publics, supprimer des postes de fonctionnaires, poursuivre la rĂ©duction du nombre de communes


Chaque annĂ©e, autour du 20 mai, le Conseil europĂ©en transmet au gouvernement Français ses « recommandations concernant le programme national de rĂ©forme de la France portant avis sur le programme de stabilitĂ©Ì de la France pour l’annĂ©e suivante ». Chaque pays de l’Union reçoit les Grandes orientations des politiques Ă©conomiques (GOPÉ), vĂ©ritable lettre de mission personnalisĂ©e, pour adopter les rĂ©formes conformes aux attentes de l’UE.

Ainsi pour 2019-2020, les GOPÉ sont arrivĂ©es le 5 juin 2019. Un « lĂ©ger dĂ©calage » dĂ» aux Ă©lections europĂ©ennes. En effet, il aurait Ă©tĂ© trĂšs maladroit, pour le systĂšme supranational europĂ©en, de publier les orientations dictĂ©es Ă  la France avant le 26 mai. Car des esprits « chagrins » s’en seraient certainement saisis pour mettre en lumiĂšre la tutelle de l’UE sur le gouvernement et alerter sur les prochaines « rĂ©formes » imposĂ©es par la Commission et son thurifĂ©raire Macron.

A quelle sauce allons-nous ĂȘtre mangĂ©s ?

Le document officiel (ICI) est explicite pour qui veut bien le lire. Hors le verbiage administratif et les circonvolutions de circonstance, l’essentiel tient en peu de mots mais est lourd de consĂ©quences pour les classes dominĂ©es en France.

La Commission RECOMMANDE que la France s'attache, en 2019 et 2020 : 1. à veiller à ce que le taux de croissance nominale des dĂ©penses primaires nettes ne dĂ©passe pas 1,2 % en 2020, ce qui correspondrait à un ajustement structurel annuel de 0,6 % du PIB; à utiliser les recettes exceptionnelles pour accĂ©lĂ©rer la rĂ©duction du ratio de la dette publique; à rĂ©duire les dĂ©penses et à rĂ©aliser des gains d’efficacitĂ©Ì dans tous les sous-secteurs des administrations publiques, notamment en prĂ©cisant pleinement les mesures concrĂštes nĂ©cessaires dans le contexte du programme Action publique 2022 et en surveillant Ă©troitement la mise en Ɠuvre de ces mesures; à rĂ©former le systĂšme de retraite pour uniformiser progressivement les rĂšgles des diffĂ©rents rĂ©gimes de retraite, en vue de renforcer l'Ă©quitĂ©Ì et la soutenabilitĂ©Ì de ces rĂ©gimes; 2. à favoriser l’intĂ©gration de tous les demandeurs d’emploi sur le marchĂ©Ì du travail, à garantir l’égalitĂ©Ì des chances, en mettant particuliĂšrement l’accent sur les groupes vulnĂ©rables, notamment les personnes issues de l’immigration, et à remĂ©dier aux pĂ©nuries et aux inadĂ©quations de compĂ©tences; 3. à axer la politique Ă©conomique en matiĂšre d'investissements sur la recherche et l’innovation (tout en amĂ©liorant l’efficacitĂ©Ì des dispositifs d’aide publique, dont les systĂšmes de transfert de connaissances), sur les Ă©nergies renouvelables, l’efficacitĂ©Ì Ă©nergĂ©tique et les interconnexions avec le reste de l’Union, ainsi que sur l’infrastructure numĂ©rique, en tenant compte des disparitĂ©s territoriales; 4. à poursuivre la simplification du systĂšme d’imposition, notamment en limitant le recours aux dĂ©penses fiscales, en continuant de supprimer les impĂŽts inefficaces et en rĂ©duisant les impĂŽts sur la production; à rĂ©duire les restrictions rĂšglementaires, notamment dans le secteur des services, et à mettre pleinement en Ɠuvre les mesures visant à stimuler la croissance des entreprises.

Traduisons la novlangue bruxelloise en français courant : Lire la suite à http://www.pardem.org/union-europeenne/les-institutions-europeennes/966-les-gope-font-la-loi-en-france#kmt-647